Je ne suis pas sédévacantiste

 

Donc, le rôle de l’élection du Conclave n’est que d’entériner le choix du bon Dieu et lorsque les cardinaux refusent d’obéir au véritable successeur de Pierre tel que Clément XV, le conclave qu’ils convoquent pour en élire un faux à leur goût est automatiquement illégal tel que celui qui a servi à l’élection de Jean XXIII.

Les erreurs du concile Vatican II n’est que la conséquence de la destitution par Dieu de Pie XII.

Commentaires: 17 commentaires

17 réactions sur “Je ne suis pas sédévacantiste”

  1. Luchesio dit :

    Arrière satan tes pensées ne sont pas de Dieu. Tu es d’une stupidité qui fait mal au coeur. Méchant malade! que tu es! Tu t’imagines faire la volonté de Dieu! Allume mon gars! Allume!
    Tu n’es pas le premier à qui ça arrive ces folies! D’autres se sont déjà pris pour un pape. D’autres ont vu Paris se faire détruire. Tu n’es pas le premier et tu ne seras pas le dernier.
    Toi! La volonté de Dieu! Mon oeil! le cave! Les individus de ton espèce qui s’imaginent faire la volonté de Dieu, je me torche avec eux.
    Avec tes folies, tu me fais tort et tu fais tort à l’ensemble des croyants en Jésus-Christ. Tu es une pomme pourrite au sein du corps mystique de Jésus.
    Je n’accepte de voir une pourriture de ton espèce salir la réputation de mon Seigneur Jésus.
    J’en ai vu des caves de ton espèce, plus d’une fois, se ramasser en psychiatrie, avant de commencer à comprendre leur stupidité.

    Arrière satan tes pensées ne sont pas de Dieu!!!!!!!!

  2. Léon XIV dit :

    @Luchesio

    Et oui, j’adhère à cette idée que je suis fou, mais fou pour Dieu.

    Si tout ce que j’enseigne ne m’attirait que des louanges de la part du public, je me remettrait en question, mais il y a toujours un bon samaritain comme Vous qui me confirme que les vérités que j’enseigne sont un signe de contradiction comme Jésus l’était lui-même.

    Me lancer des anathèmes n’aura pour effet que de m’encourager à continuer le combat dans le service de Dieu.

  3. Luchesio dit :

    J’ai lu ta présentation de Léon XIV. Je ne suis vraiment pas surpris que tu sois passé par St-Jovite! J’ai dû connaître au moins une bonne dizaine de grands papes et de grands monarques, depuis environ 35 ans. Autant du côté du Québec que du côté de la France.
    De par la grâce de notre baptême, tous, nous héritons du sacerdoce et de la royauté du Seigneur Jésus-Christ. Nous sommes véritablement prêtre et roi en Jésus. Véritablement! A part ça, il n’y a aucun règne temporel qui vaille la peine!
    Tu comprends, il faut mettre une limite à notre langage. Commencez à enseignez que nous sommes Léon XIV ou Pierre II ou je ne sais quoi d’autres, ça engendre des conséquences qui sèment trop souvent la division. Ne mêlons pas le temporel et l’éternel. Tant qu’à y être, je suis Noé et j’ai un arche à bâtir.

  4. Léon XIV dit :

    @Luchesio

    Jésus disait « Pensez-vous que je sois venu donner la paix sur la terre? Non point, vous dis-je, mais bien la division. Car, désormais, cinq dans une maison seront divisés : trois contre deux, et deux contre trois. Ils seront divisés : père contre fils et fils contre père, mère contre fille et fille contre la mère, belle-mère contre sa belle-fille et belle-fille contre la belle-mère. » Luc 12,51-53

    Le cœur est souvent partagé entre ce qui appartient à Dieu et à ce qui nous détourne de Dieu. Lorsque la vérité nous attire à Dieu pendant que ceux qui s’en détourne se détourne de Dieu, cela engendre toujours des divisions. La division est inévitable. C’est lorsque la paix s’installe en notre monde qu’on est bercé par les illusions.

    Lorsque Noé construisit son arche, le monde entier se moquait de lui, alors qu’il était le seul à être dans la vérité. Est-ce qu’il aurait été préférable pour lui de cesser la construction de son arche afin de préserver la paix entre lui et ses voisins ? J’en doute.

  5. Luchesio dit :

    Me lancer des anathèmes n’aura pour effet que de m’encourager à continuer le combat dans le service de Dieu. C’est ce que tu écris dans un commentaire précédent. C’est pourtant ce que tu fais! Je te renvoies ton miroir. L’image que tu y vois, c’est toi! Ainsi, lorsque tu parles de fausse béatification de Jean-Paul II, tu anathémises ce dernier, Benoît XVI, et les millions de personnes qui se confient aux prières de Jean-Paul II. Tu mets en doute la Foi de millions de chrétiens.
    ————————————
    Je veux parler des apôtres de l’amour infini. J’ai connu le frère Jean, celui qui se fait appeler Grégoire XVII, en 1972. J’ai aussi connu, personnellement, un certain nombre de ses disciples, dont un bon nombre ont quitté. Même si j’ai connu ces gens, je n’ai jamais fait parti des apôtres. Je les respectais comme je respectes les anglicans, les pentecôtistes, qui sont aussi des chrétiens. Tu n’es pas le premier à qui ça arrive de faire un trip papal et royal. Je fus ami avec un Pierre II; il fréquentait le frère Jean. Il alla jusqu’à Rome dans le but de prendre la direction de l’Église. Après, il se rendit au Mont des Oliviers, pour y attendre le Seigneur. Je fus aussi ami avec un autre qui, lui se pensait le grand monarque, Enoch sortit du ciel, pour venir restaurer le royaume de France. Celui-là se rendit en France afin de prendre possession de son royaume. Encore une fois, le frère Jean était derrière. Je me souviens d’un religieux des apôtres, qui lui, croyait dur comme fer, qu’il était le successeur de Grégoire. Il s’est passé des choses qui ont fait qu’il dû quitter les apôtres. Tu n’es pas le premier Léon XIV.
    Tous! entendaient des voix et certains des visions. Tous! étaient certains de la provenance de leurs voix, leurs inspirations. Avec le temps, certains se sont assagis, et ont compris! A l’intérieur de toi, subsiste un doute sur la provenance…

    Maintenant je n’écrirai plus, et je ne te lirai plus. J’ai semé. Ça va pousser et tu finiras bien par comprendre!

    Il faut aimer Dieu de ton son coeur. Et envers toute la création, il faut être bon: les humains, les animaux et même les êtres inanimés. Il faut être bon de la bonté divine. Dieu est simple, très simple. La simplicité divine, nous dépasse.
    Salut! C’est mon dernier commentaire et ma dernière visite sur eglisenouvellefrance.org

  6. Horspair dit :

    Bonjour, étant donné que je ne sais comment vous contacter,je poste ce message ici : qui vous a sacré Evêque (si vous avez été sacré) et de qui ce dernier tire sa succession ? Je sais que ce message n’a pas grand choses à voir avec le sujet… Mais la question mérite d’être posée.

  7. Léon XIV dit :

    @Horspair

    Dieu m’a donné la plénitude du sacerdoce en même temps que la tiare pontificale.

    Saint Pierre Célestin lui-même soit Célestin V n’était pas un évêque lorsqu’il fut désigné par Dieu pour prendre la place de successeur de Pierre. Donc, ce n’est pas un prérequis.

    Mon prédecesseur Grégoire XVII a été sacré évêque par Clément XV.

    Vous pouvez me rejoindre par messagerie privé en vous inscrivant au forum de discussion.

    Voici le lien: http://eglisenouvellefrance.org/forum/

  8. Léon XIV dit :

    @Luchesio

    J’ai déjà entendu parlé de certaine de ces personnes dont vous parlez lorsque j’étais au monastère, mais contrairement à eux, je n’ai pas quitté le monastère de plein gré, j’ai été expulsé. C’est une nuance importante, car je n’ai pas fait ma volonté propre en quittant le monastère, alors qu’eux sont parti de leur plein gré. Je n’ai jamais désiré ou exprimé le désir de partir à mes supérieur. Je suis parti en faisant la volonté de celui qui était mon supérieur.

    Pour ce qui est de la béatification de Jean Paul II, croyez-vous qu’il est moins méprisant de la part de Rome de chercher à « décanonisée » une sainte tel que Sainte Philomène lorsque celle-ci fut vénéré dans le passé par des millions de personnes.

    Ensuite, Rome par respect pour les musulmans considère t-il Mahomet comme étant un Saint Prophète ?

  9. Horspair dit :

    Et sinon par qui avez-vous été ordonné prêtre ?

  10. Léon XIV dit :

    @horspair

    Sachez au départ que les apôtres eux-même sont devenu évêque et prêtre le même jour.
    Donc, j’ai reçu par Dieu le sacerdoce le même jour que la tiare. La prêtrise n’est pas plus un critère pour devenir le successeur de Pierre.

    Il y a très peu de critère pour devenir le successeur de Pierre, le premier c’est d’avoir été baptisé et la discipline de l’Église interdit la tiare aux femmes.

    Ensuite, un des critères important pour devenir le successeur de Pierre, c’est d’avoir été sous l’obéissance d’un véritable successeur de Pierre avant de le devenir.
    On ne peut pas devenir successeur de Pierre de l’extérieur de l’Église visible, ce qui disqualifie la plupart des prétendants qui ont tous été sédévacantiste avant leur élection.

    Jésus était soumis au clergé de l’époque avant d’être rejeté par celui-ci. Il disait lui-même: « Les scribes et les pharisiens sont assis sur la chaire de Moïse. Observez donc et faites tout ce qu’ils vous disent; mais n’agissez pas selon leurs œuvres, car ils disent, et ne font pas. » Matthieu 23, 2-3

    Vous devez comprendre que la chaire de Pierre succède à la chaire de Moïse et que Jésus observait dès son enfance à toute les prescriptions de l’Église de l’ancien testament, mais il avait été choisi par Dieu en tant que Prophète auprès du clergé de l’époque et le premier rôle d’un prophète au sein de l’Église est de dicter la volonté de Dieu à ses dirigeants et lorsque le clergé de l’époque rejeta la vérité incarné en la personne de Jésus ce dernier devint alors la pierre d’Angle de l’Église à laquelle succède Saint Pierre et ses successeurs.

    C’est pour cette raison que Jésus dira ceci: « Mais Lui, les regardant, dit: Qu’est-ce donc que ceci qui est écrit: La pierre qu’ont rejetée ceux qui bâtissaient est devenue la tête de l’angle? » Luc 20,17

    Le successeur de Pierre est la pierre d’angle de l’Église et lorsque ce dernier rejette une pierre de l’édifice tel que le père Michel Collin, ce dernier devient alors la pierre d’angle de l’Église sous le nom de Clément XV et bien c’est exactement la même chose qui c’est produit avec moi, vis-à-vis Grégoire XVII.

    Dieu m’avait confié une vérité concernant la France qu’ils ont rejeté et en rejetant cette vérité, celle-ci et son messager que je suis devint le pierre d’angle de l’Église, ce qui a fait de moi Léon XIV.

  11. matheus bordo de la bertasque dit :

    et si c’etait toute la papauté , depuis son origine qui etait une heresie , doublant ou supplantant , la seule pierre angulaire de l’eglise ? …

  12. Léon XIV dit :

    @matheus bordo de la bertasque

    Si la papauté était une hérésie depuis son origine, il n’y aurait pas de peuple de Dieu car chaque troupeau a son berger. Jésus est lui-même le successeur d’une longue lignée de patriarche qui on vécut avant lui. Si tout cela serait une hérésie, la bible elle-même n’existerait pas, car Moïse, Abraham et Adam sont des Papes.

  13. Martial dit :

    Ma question est toute simple: Pourquoi vous écrivez JESUS avec un « H » (JHÉSUS)

  14. Martial dit :

    Ma question est toute simple. Pourquoi vous écrivez JÉSUS avec un « H » comme dans JHÉSUS. Merci Je réagirai après avoir reçu votre réponse.

  15. Martial dit :

    Portez-vous des sandales?

  16. Martial dit :

    « Même dans l’être humain apparemment le plus insignifiant se trouvent des qualités et des vertus qui attendent le moment de se manifester. C’est pourquoi, plutôt que de s’occuper des défauts de ses disciples, un Maître cherche à faire apparaître toutes leurs potentialités divines. C’est de cette façon qu’il vous faudrait travailler , et c’est de cette façon aussi que vous devez travailler en nourrissant des pensées sacrées les uns pour les autres. En nourrissant ces pensées sacrées, vous cessez de vous arrêter sur des détails qui ne sont pas tellement glorieux, pour vous concentrer sur le Principe divin dans les êtres. Vous faites alors un bon travail sur vous-même, et vous aidez aussi les autres. Tandis qu’en vous occupant de leurs défauts, c’est d’abord à vous que vous faites du mal parce que c’est comme si vous vous nourrissiez de saletés, et vous empêchez aussi les autres d’avancer .
    Combien de gens s’imaginent qu’ils vont aider les autres à se corriger en soulignant leurs défauts ! Pas du tout, au contraire, on ne peut aider les autres qu’en portant son attention sur leur nature divine. »

  17. Léon XIV dit :

    @Martial

    Le Jésus avec un « h » n’est qu’une traduction latine du mot « jésus », c’est aussi le même mot « Jhesus » qu’on retrouve sur la bannière de Sainte Jeanne d’arc. C’est « Jhesus » sans accent.

    Et non, je ne porte pas de sandale.

Réagissez

Blog Catholique NON-ROMAIN

« Une France pour tous »

Aimez-vous la France? Voilà une question intéressante, car la bouche parle de l'abondance du cœur. Ce que nous aimons est à l'intérieur de nous et se manifeste au-dehors par nos paroles et nos actions. Le royaume de Dieu est effectivement en nous et cette France que nous aimons s'exprime au-dehors. Lorsque nous aimerons tous sans partage le même royaume de France, alors il n'y aura qu'un seul royaume sur la terre ainsi qu'une seule nation, car c'est l'amour sans partage d'une même chose qui nous unit.

Doctrine

statistique

Nombre de Visiteur aujourd'hui: 16

L’Église et la France ne font qu’un

« La France ne saurait oublier que sa providentielle destinée l'a unie au Saint-Siège par des liens trop étroits et trop anciens pour qu'elle veuille jamais les briser. De cette union, en effet, sont sorties ses vraies grandeurs et sa gloire la plus pure. Troubler cette union traditionnelle, serait enlever à la nation elle-même une partie de sa force morale et de sa haute influence dans le monde ". Léon XIII

(Allocution de Léon XIII aux pèlerins français, 13 avril 1888 et citation repris par Saint Pie X dans son encyclique "Vehementer Nos" le 11 février de l'année 1906)

mai 2017
L M M J V S D
« Avr    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031