La France Mystique

« Lecture du Prophète Isaïe.- Lève-toi, resplendis, Jérusalem, car ta lumière est venue, et la gloire du Seigneur s’est levée sur toi. Les ténèbres couvriront la terre, et l’obscurité les peuples; mais sur toi se lèvera le Seigneur, et l’on verra sa gloire en toi. Les nations marcheront à ta lumière et les rois à la splendeur de ton aurore. Lève les yeux et regarde autour de toi; toute cette foule assemblée vient vers toi; il te viendra des fils et des filles de près et de loin. Alors tu connaîtras l’abondance; ton cœur sera ravi de joie et d’admiration à la vue des peuples de la mer se tournant vers toi et de la force des nations venant à toi. »

Missel quotidien, Dom Gaspar Lefebvre de l’Abbaye de saint-André, 1946, p.176.

La France de Dieu est cette Jérusalem céleste qui aspire à émerger dans nos âmes pour ensuite se refléter dans notre monde temporel. Tout ce qui est dit du royaume de Dieu dans la doctrine Catholique s’applique à la France et uniquement à la France.
Voici encore une autre description du royaume de Dieu, que j’applique à la France:

« Mon royaume n’est pas de ce monde… il est d’en haut, il est sur la terre, mais il n’est pas de la terre… Ce royaume n’est pas limité par des rivière et des montagnes. La vérité n’a pas de limites, pas de frontières. Il est partout, c’est le partage des âmes… C’est le royaume des âmes [françaises], il est dans tout l’univers, tout le monde y est appelé, tout le monde peut y entrer. C’est le seul royaume digne de la pensée d’un Dieu. C’est cette royauté digne de la pensée d’un Dieu. C’est cette royauté universelle des esprits et des cœurs, ayant pour roi la vérité qui est Dieu, pour lien la charité, pour règle l’obéissance. C’est la seule véritable royauté, c’est le seul véritable royaume, les autres ne sont que des royaumes terrestres qui se disputent un coin de terre, qui ne cherchent que la terre et les hommes. »

Bienheureux Antoine Chevrier, Le Véritable Disciple de Notre-Seigneur Jésus-Christ, p. 59.

Une, sainte et catholique, voilà la vraie France de Dieu. Et oui, la France s’étend partout où il y a des Français de coeur qui sont unis à Jésus et qui obéissent à Sa volonté. Et ceux qui ne font pas la volonté de Dieu, ne sont pas de vrais Français et où il n’y a pas de véritable Français, il n’y a pas de France. Dans cette Nouvelle-France, il n’y a aucune frontière qui peut séparer deux Français de cœur, peu importe où ils se trouvent. Le corps social de la France fut détruit lors de la Révolution française, mais son âme indestructible vit toujours, mais elle se cherche plusieurs âmes, réunies en un même lieu, qui sont prêtes à se donner totalement à elle afin de reconstituer le corps social de la France, soit une Nouvelle France.

Mais tout d’abord, pour devenir un vrai Français, il faut aimer le Sacré-Cœur de Jésus car la France est le Cœur mystique de Jésus-Christ c’est-à-dire la somme de tout ce que Jésus aime.  En faisant descendre la France sur la terre, Jésus-Christ fit par elle le don de Son Sacré-Cœur aux hommes et ce Cœur veut régner sur toutes les âmes.

« C’est à la France de Paray que le Sacré-Cœur S’est manifesté – à la France, de préférence à toutes les autres nations du monde- privilège envié de tous, ne l’oubliez pas et remerciez-Le sans cesse de vous avoir confié Sa miséricorde, Son amour et le soin de Sa gloire. Oh! que votre patrie s’emploie donc à ce mandat Divin! …Déjà l’arc-en-ciel se lève autour de l’Autel des grandes révélations… le Cœur adorable veut sauver la France. Il veut la sauver pendant qu’elle Lui prépare Son règne, Son grand règne d’amour! »

Vers le Roi d’Amour,Père Mateo Crawley-Boevey, p.199.

Alors, le Sacré-Cœur veut régner sur la France pour ensuite, par elle, régner sur le monde entier. Ainsi, en confiant Son royaume aux Français, c’est Son amour même qu’Il a confié à la France afin qu’elle le propage dans le monde entier. Ainsi par la France, Jésus attire toutes les âmes vers Lui. Par la France, une âme s’élève vers Dieu. Par la France, une âme s’unit à Jésus. C’est pour cela que le salut provient des Français et de la France.  Alors, pour que Son règne soit glorieux, il faut que la France soit victorieuse dans nos cœurs.  C’est en entrant de cœur dans le royaume béni de Son cœur que nous entrons dans Son Sacré-Cœur. Nous pouvons aussi dire de la France ce que plusieurs saints ont dit du Cœur de Jésus :

« Saint Augustin comparait le Cœur de Jésus à l’arche dans laquelle tous les êtres qui devaient être préservés du déluge se réfugièrent, et de même, dit-il, que Dieu avait ordonné à Noé d’ouvrir sur un des côtés de l’arche une porte par où l’on aurait une entrée, ainsi un des soldats ouvrit le côté de Jésus pour qu’il y eût là une porte de vie. »

Le Sacré-Cœur de Jésus, Mgr Gauthey, 1922, p.271.

Saint Pierre Damien disait que: « Les âmes qui se réfugient dans le Cœur de Jésus y sont défendues contre les embûches des esprit malins, comme la colombe qui s’abrite dans le creux du rocher y peut braver les serres du vautour. »

Le Sacré-Cœur de Jésus, Mgr Gauthey, 1922, p.272.

« Saint Bernard, dans ses ardentes contemplations, s’adressait à Notre-Seigneur : « Votre côté a été percé afin de nous y ouvrir une entrée, Votre Cœur a été blessé pour nous y faire habiter à l’abri des agitations du dehors, » et ailleurs il s’écriait : « Oh! Qu’il est bon et doux d’habiter dans ce Cœur » »

Le Sacré-Cœur de Jésus, Mgr Gauthey, 1922, p.272.

« Saint Antoine de Padoue, reprenant la pensée de saint Augustin, s’exprime encore plus clairement : « Si le Sauveur a voulu que son côté fut ouvert, c’est afin que la colombe, c’est-à-dire l’âme religieuse, pût arriver par là jusqu’à Son Cœur et y établir sa demeure. »Le Sacré-Cœur de Jésus, Mgr Gauthey, 1922, p.273.

Alors, comme l’Église, le royaume de France est sorti du côté percé de Notre-Seigneur Jésus-Christ. Nous entrons dans Son Sacré-Cœur comme un refuge mais pour y entrer, il faut laisser à la porte toutes les affections que le Cœur de Jésus ne veut pas abriter et bénir.

Réagissez

Blog Catholique NON-ROMAIN

« Une France pour tous »

Aimez-vous la France? Voilà une question intéressante, car la bouche parle de l'abondance du cœur. Ce que nous aimons est à l'intérieur de nous et se manifeste au-dehors par nos paroles et nos actions. Le royaume de Dieu est effectivement en nous et cette France que nous aimons s'exprime au-dehors. Lorsque nous aimerons tous sans partage le même royaume de France, alors il n'y aura qu'un seul royaume sur la terre ainsi qu'une seule nation, car c'est l'amour sans partage d'une même chose qui nous unit.

Doctrine

statistique

Nombre de Visiteur aujourd'hui: 7

L’Église et la France ne font qu’un

« La France ne saurait oublier que sa providentielle destinée l'a unie au Saint-Siège par des liens trop étroits et trop anciens pour qu'elle veuille jamais les briser. De cette union, en effet, sont sorties ses vraies grandeurs et sa gloire la plus pure. Troubler cette union traditionnelle, serait enlever à la nation elle-même une partie de sa force morale et de sa haute influence dans le monde ". Léon XIII

(Allocution de Léon XIII aux pèlerins français, 13 avril 1888 et citation repris par Saint Pie X dans son encyclique "Vehementer Nos" le 11 février de l'année 1906)

août 2017
L M M J V S D
« Avr    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031