Description de la validité d’une messe

Lorsqu’on parle de messe, il faut faire la distinction entre la légalité d’une messe et sa légitimité. Pour qu’une messe soit considérée légale, elle doit être faite en communion avec la véritable Église Catholique et cette Église Catholique est là où se trouve le véritable successeur de Pierre. Autrement dit, un prêtre ne peut pas exercer son ministère s’il est pleinement conscient qu’il est en dehors de la véritable Église, car l’exercice de son ministère doit se faire en obéissance à l’Église et à l’autorité compétente de cette même Église. Autrement dit, si la messe est dite en désobéissance à l’Église, elle devient invalide et illégale.

Mais s’il arrive que le prêtre n’est pas conscient qu’il exerce son ministère en dehors de la véritable Église et qu’il exerce son ministère en toute sincérité et de bonne volonté, alors sa messe devient légitime, sans pour autant être légale. Sa sincérité et sa bonne volonté légitimise sa messe et la rend valide. Ainsi, Jésus va descendre dans l’eucharistie lors d’une messe légale ou légitime. Mais, sachez à l’avance qu’une messe légale est toujours légitime, même si le prêtre est mauvais. Autrement dit, une messe légitime n’est pas nécessairement légale.

C’est la même chose pour celui qui reçoit la communion. C’est-à-dire que si le communiant croit en toute sincérité que la messe est valide, Jésus descendra dans sa communion, même si la messe est dite illégalement ou illégitimement par le prêtre. C’est le sacerdoce du laïc qui remplace celui du prêtre, lorsque celui-ci est sincère et que la messe est invalide pour le prêtre. Mesure extrême pour une situation extrême. Mais si le communiant est pleinement conscient que la messe est illégale, Jésus ne descendra pas dans son eucharistie, même si cette messe est légitime pour le prêtre et pour les autres communiants qui seraient sincères. Ensuite, une messe légitime qui n’est pas légale, qui a été dite incorrectement, est quand même valide, même si cette messe n’est pas dite d’une manière traditionnelle (par exemple la messe de St-Pie V)

Cependant, même si la messe est valide et que Jésus est présent celui-ci descendra dans le coeur du communiant, selon les prédispositions du coeur de celui-ci. S’il reçoit par exemple la communion de façon distraite et sans profonde humilité, Jésus descendra moins profondément dans le coeur de celui-ci. La règle d’une bonne prédisposition du coeur demeure.

Commentaires: 4 commentaires

4 réactions sur “Description de la validité d’une messe”

  1. +Serge dit :

    Mais, l’Eglise, n’est-elle pas là où sont les chrétiens ?
    « Là où deux ou trois sont assemblés en mon nom je suis au milieu d’eux » (Saint Matthieu, 18 : 20).

  2. Léon XIV dit :

    Oui, mais Jésus incarne quoi ? Jésus est quoi ?
    Il l’affirme lui-même qu’il est la vérité. Jésus incarne la vérité, donc celui qui suit la vérité, suit Jésus et bien souvent à son insu. On devient d’abord chrétien en suivant la vérité. « Qui n’est pas contre vous, est pour vous. » Marc 9,39

  3. cathy dit :

    Bonjour
    j’aimerai svp recevoir une réponse à ma question qui est celle_ci :
    un prêtre de l’église catholique lors de la messe ne suit en aucun cas les prières eucharistiques proposées par l’église, il fait tout à sa sauce:une pure invention de lui::est ce que la messe est valide ou pas, est ce que Jésus vient quand même dans l’hostie ????

  4. Léon XIV dit :

    @Cathy

    Si le prêtre est sincère au moment de la consécration, la messe qu’il célèbre est valide même s’il ne suit en aucun cas les prières eucharistiques proposées par l’Église. Lorsqu’un prêtre célèbre une messe illégalement, il n’y a que la sincérité du prêtre ou du communiant qui détermine la validité de cette messe et de la présence réelle de Jésus dans l’eucharistie.

    La validité d’une messe illégal ne repose que sur la sincérité du cœur du prêtre ou du communiant, une sincérité que Dieu seul peut évaluer.

    Généralement, ceux qui se disent traditionalistes ont de la difficulté à faire la différence entre une messe légal et une messe légitime. Leur attitude est un vulgaire jugement bien personnel vis-à-vis leur prochain.

Réagissez

Blog Catholique NON-ROMAIN

« Une France pour tous »

Aimez-vous la France? Voilà une question intéressante, car la bouche parle de l'abondance du cœur. Ce que nous aimons est à l'intérieur de nous et se manifeste au-dehors par nos paroles et nos actions. Le royaume de Dieu est effectivement en nous et cette France que nous aimons s'exprime au-dehors. Lorsque nous aimerons tous sans partage le même royaume de France, alors il n'y aura qu'un seul royaume sur la terre ainsi qu'une seule nation, car c'est l'amour sans partage d'une même chose qui nous unit.

Doctrine

statistique

Nombre de Visiteur aujourd'hui: 7

L’Église et la France ne font qu’un

« La France ne saurait oublier que sa providentielle destinée l'a unie au Saint-Siège par des liens trop étroits et trop anciens pour qu'elle veuille jamais les briser. De cette union, en effet, sont sorties ses vraies grandeurs et sa gloire la plus pure. Troubler cette union traditionnelle, serait enlever à la nation elle-même une partie de sa force morale et de sa haute influence dans le monde ". Léon XIII

(Allocution de Léon XIII aux pèlerins français, 13 avril 1888 et citation repris par Saint Pie X dans son encyclique "Vehementer Nos" le 11 février de l'année 1906)

août 2017
L M M J V S D
« Avr    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031