Le pluralisme des idées et la fragmentation inévitable des nations.

En démocratie, les idées de tous et de chacun se rivalisent sans cesse les unes contre les autres sans qu’aucune de ces idées se réalise pleinement dans la réalité, car on tire chacun de son côté sans que personne n’avance dans une direction précise qu’elle aura choisie jusqu’à l’éclatement de la démocratie où tous se séparent en prenant en main son destin vers la direction qu’il aura choisi en suivant que ceux dont les idées se rapprochent le plus des siennes et c’est ainsi qu’arrive un Nouveau Monde où on redéfini l’espace géographique des peuples sur la base des idées commune.

Réagissez

Blog Catholique NON-ROMAIN

« Une France pour tous »

Aimez-vous la France? Voilà une question intéressante, car la bouche parle de l'abondance du cœur. Ce que nous aimons est à l'intérieur de nous et se manifeste au-dehors par nos paroles et nos actions. Le royaume de Dieu est effectivement en nous et cette France que nous aimons s'exprime au-dehors. Lorsque nous aimerons tous sans partage le même royaume de France, alors il n'y aura qu'un seul royaume sur la terre ainsi qu'une seule nation, car c'est l'amour sans partage d'une même chose qui nous unit.

Doctrine

L’Église et la France ne font qu’un

« La France ne saurait oublier que sa providentielle destinée l'a unie au Saint-Siège par des liens trop étroits et trop anciens pour qu'elle veuille jamais les briser. De cette union, en effet, sont sorties ses vraies grandeurs et sa gloire la plus pure. Troubler cette union traditionnelle, serait enlever à la nation elle-même une partie de sa force morale et de sa haute influence dans le monde ". Léon XIII

(Allocution de Léon XIII aux pèlerins français, 13 avril 1888 et citation repris par Saint Pie X dans son encyclique "Vehementer Nos" le 11 février de l'année 1906)

janvier 2021
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031