L’hérésie sédévacantiste de Benoit XVI

Le Pape renonce à poursuivre son Pontificat



Benoît XVI se démet de ses fonctions, à partir du 28 février. Le Pape l’a annoncé, en personne lundi matin, en latin.

Ses déclarations en français

Frères très chers,

Je vous ai convoqués à ce Consistoire non seulement pour les trois canonisations, mais également pour vous communiquer une décision de grande importance pour la vie de l’Eglise. Après avoir examiné ma conscience devant Dieu, à diverses reprises, je suis parvenu à la certitude que mes forces, en raison de l’avancement de mon âge, ne sont plus aptes à exercer adéquatement le ministère pétrinien. Je suis bien conscient que ce ministère, de par son essence spirituelle, doit être accompli non seulement par les œuvres et par la parole, mais aussi, et pas moins, par la souffrance et par la prière. Cependant, dans le monde d’aujourd’hui, sujet à de rapides changements et agité par des questions de grande importance pour la vie de la foi, pour gouverner la barque de saint Pierre et annoncer l’Evangile, la vigueur du corps et de l’esprit est aussi nécessaire, vigueur qui, ces derniers mois, s’est amoindrie en moi d’une telle manière que je dois reconnaître mon incapacité à bien administrer le ministère qui m’a été confié. C’est pourquoi, bien conscient de la gravité de cet acte, en pleine liberté, je déclare renoncer au ministère d’Evêque de Rome, Successeur de saint Pierre, qui m’a été confié par les mains des cardinaux le 19 avril 2005, de telle sorte que, à partir du 28 février 2013 à vingt heures, le Siège de Rome, le Siège de saint Pierre, sera vacant et le conclave pour l’élection du nouveau Souverain Pontife devra être convoqué par ceux à qui il appartient de le faire.

http://fr.radiovaticana.va/articolo.asp?c=663809

Il est faux de croire que le siège de Saint Pierre peut être vacant un seul jour et il est faux de croire que la succession apostolique de Saint Pierre est un rôle qui serait confié par les cardinaux. Il faut bien comprendre la doctrine catholique pour savoir qu’il y a une énorme différence entre l’élection divine d’un vicaire et l’élection d’un vicaire par le conclave, car le choix de Dieu s’exprime bien avant la mort d’un vicaire et ce même choix de Dieu est fait depuis toute l’éternité. L’élection du conclave n’est que l’expression de ce choix divin, car c’est Dieu qui choisit et non les hommes. Alors, le conclave ne fait qu’entériner le choix de Dieu et non l’inverse. Donc, par cette déclaration, Benoit XVI est en train de dire que Dieu n’a pas choisi aucun vicaire, mais qu’il n’a fait qu’entériner le choix des hommes, soit les cardinaux. Pourtant, la doctrine catholique nous enseigne que le conclave ne fait que reconnaître le choix de Dieu ou sinon l’élection du successeur de Saint Pierre ne serait pas une élection de droit divin.

De plus, qui a choisi St-Pierre sinon Jésus lui-même?
Jésus lui-même affirme ceci:

« Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, mais c’est moi qui vous ai choisis et qui vous ai établis, pour que vous alliez et que vous portiez du fruit, que votre fruit demeure, et que le Père vous accorde ce que vous lui demanderez en mon nom. » Jean 15,16

Benoit XVI devrait savoir que l’Église enseigne depuis toujours que ce verset s’applique à tous ses prêtres, évêques et ses vicaires. C’est Dieu qui choisit ses serviteurs et non les hommes, ni même les cardinaux.  Il est vrai que la chaire de St-Pierre n’a pas toujours été à Rome, comme à l’époque des papes d’Avignon. Cependant, il est clair selon la doctrine catholique que l’Église ne peut pas reposer sur l’absence de pierre, croire le contraire est une hérésie. Si le siège de Saint Pierre pouvait demeurer vacant qu’un seul jour, l’Église s’écroulerait du jour au lendemain et cesserait d’exister, car elle n’aurait plus de fondation sur laquelle se reposer.

Donc, contrairement à ce qu’affirme Benoit XVI, le siège de Saint Pierre n’est jamais vacant, car l’Église est là où est le successeur de Saint Pierre.

Benoit XVI par cette déclaration confirme que le conclave de Rome est disqualifié par Dieu depuis longtemps et que par conséquent la reconnaissance du choix de Dieu appartient à l’ensemble du peuple de Dieu. Ce qui signifie que chaque individu a désormais la possibilité de reconnaître le choix de Dieu sans demander l’avis d’un conclave en particulier, mais en demandant l’avis de Dieu dans ses prières, tout simplement. La confirmation de l’élection divine d’un successeur de Saint Pierre n’appartient qu’à Dieu. C’est cela une véritable élection de droit divin, car l’autorité d’un conclave n’a aucune autorité sur Dieu.

Union de prière

Commentaires: 8 commentaires

8 réactions sur “L’hérésie sédévacantiste de Benoit XVI”

  1. St Hilaire dit :

    Monseigneur,

    Comment vous positionnez-vous par rapport à l’évêque de Rome ?

  2. Léon XIV dit :

    Ma position par rapport au nouvel évêque de Rome demeure la même que vis-à-vis son prédécesseur, c’est à dire que je le considère en dehors de l’Église visible autant que le Dalai Lama, le patriarche de Moscou ou n’importe quel imam de l’islam. Rome tel qu’annoncé par Notre dame de la Salette a perdu la Foi et par conséquent, Rome a perdu les dépositaires de la Foi que sont les successeurs de Saint Pierre, car là où la Foi est absente, là il n’y a pas de successeur de Saint Pierre.

    Ce pape François a été élu par des hommes et non par Dieu.

  3. Clovis dit :

    Bonjour mon seigneur

    Je suis un nationaliste Français , pensez vous que le pape François 1er soit le faux prophète (plusieurs personnes ont annoncé cette prophétie)?

    Pour dieu et la France .

  4. Léon XIV dit :

    Si vous parlez de l’antéchrist personnifié tel qu’annoncé à la Salette, j’en sait vraiment rien. Dieu ne m’a rien inspiré par rapport à ce Pape en particulier, mais sachez que l’antéchrist est également une entité collective au même titre que le corps mystique de Jésus Christ que représente l’âme de l’Église. Satan a également un corps mystique qui est composé de plusieurs membres dont la tête serait représenté sur la terre par l’antéchrist personnifié.

  5. St Hilaire dit :

    Monseigneur,

    On parle peu de votre Eglise. Ou vous situez-vous ?

  6. Léon XIV dit :

    L’Église Catholique n’est pas mienne, elle appartient à Dieu et on parle très peu d’elle, car elle est éclipsée tel qu’annoncé à la Salette.
    L’éclipse est total de tel sorte que la Foi est presque éteinte sur la terre, tellement éteinte que la très grande majorité des gens qui disent l’avoir ne l’ont pas. L’Église est comme Jésus au tombeau entre sa mort et sa résurrection.

    http://eglisenouvellefrance.org/?p=113

    Je suis situé dans cette ville qu’on nomme Montréal sur ce territoire qu’on appelle le Canada ou plus précisément le Québec.

  7. Matheus Bordo . dit :

    http://www.dailymotion.com/video/xckfv9_les-apôtres-de-l-amour-infini-2-de_news

    waouuh c’etait pas le pied chez Gregoire 17 ….. ???

  8. Léon XIV dit :

    @Matheus Bordo

    Il ne faut pas se fier aux médias de masse pour ce faire une idée, mais prier Dieu qu’il nous éclaire.

Réagissez

Blog Catholique NON-ROMAIN

« Une France pour tous »

Aimez-vous la France? Voilà une question intéressante, car la bouche parle de l'abondance du cœur. Ce que nous aimons est à l'intérieur de nous et se manifeste au-dehors par nos paroles et nos actions. Le royaume de Dieu est effectivement en nous et cette France que nous aimons s'exprime au-dehors. Lorsque nous aimerons tous sans partage le même royaume de France, alors il n'y aura qu'un seul royaume sur la terre ainsi qu'une seule nation, car c'est l'amour sans partage d'une même chose qui nous unit.

Doctrine

statistique

Nombre de Visiteur aujourd'hui: 44

L’Église et la France ne font qu’un

« La France ne saurait oublier que sa providentielle destinée l'a unie au Saint-Siège par des liens trop étroits et trop anciens pour qu'elle veuille jamais les briser. De cette union, en effet, sont sorties ses vraies grandeurs et sa gloire la plus pure. Troubler cette union traditionnelle, serait enlever à la nation elle-même une partie de sa force morale et de sa haute influence dans le monde ". Léon XIII

(Allocution de Léon XIII aux pèlerins français, 13 avril 1888 et citation repris par Saint Pie X dans son encyclique "Vehementer Nos" le 11 février de l'année 1906)

juin 2017
L M M J V S D
« Avr    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930