Le statut quo démocratique…

Le 6 mai dernier, un nouveau président vient d’acquérir le pouvoir que procure le gouvernement de la soi-disant république française et il n’y a personne qui pourra contester son autorité pour les 5 prochaines années sans contester la démocratie.

Lorsqu’on aspire à transformer une société, il faut prendre conscience que la révolution ne se fera pas par les urnes et c’est pour cette raison que la démocratie empêche la révolution, car elle empêche les gens d’agir en dehors du cadre électoral.

Une organisation politique peu importe la cause qu’il porte et qui n’aurait que pour but de faire pression sur un gouvernement sans exercer le pouvoir que procure ce gouvernement ne peut pas transformer la société en profondeur car il n’est qu’en mode réaction. Alors, le seul moyen d’agir est de forcer le gouvernement à réagir à nos actions politique sans que nos actions ne soient que des réactions ou de l’opposition au gouvernement.

Maintenant, il s’agit de voir, si les différentes organisations politiques qu’on retrouve au sein de la république vont continuer à réagir ou à s’opposer aux actions politiques du gouvernement de la république pour les 5 prochaines années comme ils l’ont fait depuis la dernière élection présidentielle.

Je continu à croire que le seul moyen pour une organisation de transformer radicalement la société c’est en s’érigeant en gouvernement parallèle, un gouvernement parallèle qui aspire à l’autonomie et à son indépendance. La seule façon en dehors de la voie militaire pour renverser ce gouvernement en place serait d’avoir plusieurs petits gouvernements parallèles. Il faut permettre à chaque idéologie d’avoir son propre gouvernement, c’est le seul moyen de garantir la liberté de tous et de chacun.

Réagissez

Blog Catholique NON-ROMAIN

« Une France pour tous »

Aimez-vous la France? Voilà une question intéressante, car la bouche parle de l'abondance du cœur. Ce que nous aimons est à l'intérieur de nous et se manifeste au-dehors par nos paroles et nos actions. Le royaume de Dieu est effectivement en nous et cette France que nous aimons s'exprime au-dehors. Lorsque nous aimerons tous sans partage le même royaume de France, alors il n'y aura qu'un seul royaume sur la terre ainsi qu'une seule nation, car c'est l'amour sans partage d'une même chose qui nous unit.

Doctrine

statistique

Nombre de Visiteur aujourd'hui: 7

L’Église et la France ne font qu’un

« La France ne saurait oublier que sa providentielle destinée l'a unie au Saint-Siège par des liens trop étroits et trop anciens pour qu'elle veuille jamais les briser. De cette union, en effet, sont sorties ses vraies grandeurs et sa gloire la plus pure. Troubler cette union traditionnelle, serait enlever à la nation elle-même une partie de sa force morale et de sa haute influence dans le monde ". Léon XIII

(Allocution de Léon XIII aux pèlerins français, 13 avril 1888 et citation repris par Saint Pie X dans son encyclique "Vehementer Nos" le 11 février de l'année 1906)

août 2017
L M M J V S D
« Avr    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031