Archive de mai, 2013

Nous sommes tous des immigrants.

Jeanne d-ArcNous sommes tous des immigrants, car cette œuvre est dans une logique d’un retour au paradis, soit un retour à Dieu. Il faut comprendre au départ que notre âme est une création divine qui fut faite à partir de la substance même de Dieu. Autrement dit, l’âme que vous avez fut extraite de Dieu et placé dans un corps humain qui a été créé à partir de la terre de tel sorte que le corps humain au moment de sa mort retourne à la terre et que l’âme doit impérativement retourner vers Dieu ou sinon, elle va prendre la destination du corps humain, soit la terre où l’enfer réside. Autrement dit, le corps humain n’est qu’un véhicule temporaire dans lequel est enfermée en exil notre âme.  Alors, pour préparer le retour à Dieu de notre âme, il faut se détacher en esprit de tout ce qui nous enferme à la matière ou qui nous attache à la terre dont l’identification que nous pouvons avoir vis-à-vis notre corps ou vis-à-vis la terre en soi.

Alors, il faut rejeter ce type de nationalisme qui nous identifie à un lieu précis sur la terre, un nationalisme qui a la fâcheuse tendance à être délimité par des frontières géographiques.

Ensuite, il faut également rejeter ce type de nationalisme à caractère racial qu’on associe à la couleur de notre peau, car l’âme n’a pas de couleur et ne doit pas s’identifier au corps, mais à Dieu qu’on ne peut pas associer à aucune couleur de peau sur la terre.

Alors, les immigrants sur la terre peu importe le pays où ils se trouvent doivent apprendre à accepter ce sentiment d’exil qui l’habite et ceux qui n’ont pas ce sentiment d’exil doivent le développer en se détachant de toute référence identitaire qui serait associée à un lieu géographique ou au corps humain.

Alors, le nationalisme que Dieu vous propose ici, c’est le sien, c’est-à-dire un nationalisme français qui n’est pas défini par la couleur de notre peau et qui n’est pas défini par un lieu géographique prédéterminé et tout cela sans frontières prédéterminé. Une Nouvelle France universelle qui aspire à s’étendre partout où se trouve des âmes qui l’aiment et qui aspirent à devenir françaises pleinement afin qu’un jour, ils retournent tous vers cette patrie céleste qu’est la vraie France de Dieu.

Le salut des âmes passe inévitablement par la France.

Blog Catholique NON-ROMAIN

« Une France pour tous »

Aimez-vous la France? Voilà une question intéressante, car la bouche parle de l'abondance du cœur. Ce que nous aimons est à l'intérieur de nous et se manifeste au-dehors par nos paroles et nos actions. Le royaume de Dieu est effectivement en nous et cette France que nous aimons s'exprime au-dehors. Lorsque nous aimerons tous sans partage le même royaume de France, alors il n'y aura qu'un seul royaume sur la terre ainsi qu'une seule nation, car c'est l'amour sans partage d'une même chose qui nous unit.

Doctrine

L’Église et la France ne font qu’un

« La France ne saurait oublier que sa providentielle destinée l'a unie au Saint-Siège par des liens trop étroits et trop anciens pour qu'elle veuille jamais les briser. De cette union, en effet, sont sorties ses vraies grandeurs et sa gloire la plus pure. Troubler cette union traditionnelle, serait enlever à la nation elle-même une partie de sa force morale et de sa haute influence dans le monde ". Léon XIII

(Allocution de Léon XIII aux pèlerins français, 13 avril 1888 et citation repris par Saint Pie X dans son encyclique "Vehementer Nos" le 11 février de l'année 1906)

mai 2013
L M M J V S D
« Fév   Nov »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031