L’Église Catholique de la nouvelle France

Commentaires : 4 commentaires

Le commonwealth de l’apostasie.

Nous pouvons lire dans les évangiles que le serment engendre parfois la mort:

“Or, le jour de la naissance d’Hérode, la fille d’Hérodiade dansa au milieu des convives, et elle plut à Hérode; aussi lui promit-il avec serment de lui donner tout ce qu’elle lui demanderait. Avertie d’abord par sa mère, elle lui dit: Donne-moi ici sur un plat la tête de Jean-Baptiste. Le roi fut attristé; mais, à cause de son serment et de ceux qui étaient à table avec lui, il ordonna qu’on la lui donnât. Et il envoya décapiter Jean dans la prison.” Matthieu 14, 6-10

“Que nul ne pense dans son cœur le mal contre son ami, et n’aimez pas les faux serments; car ce sont là toutes choses que je hais, dit le Seigneur.” Zacharie 8,17

 

 

JÉSUS CRUCIFIÉ

O douce et humble victime ! On vous dépouilla violemment de vos vêtements pour ensuite vous étendre sur la Croix. Tous nos péchés ont été des coups de marteau sur les clous qui percèrent vos mains et vos pieds délicats. En élevant la croix, Vous avez tout attiré à Vous. Dès Votre entré dans le monde, Vous viviez dans l’attente de ce moment crucial. Votre Amour Infini exigeait un désir de souffrir à l’infini car Vous saviez que c’était la manière infaillible de prouver Votre Amour pour nous. Alors, Vous avez souffert tout ce que Votre corps adorable pouvait souffrir, soit jusqu’à la dernière goutte de Votre sang. Maintenant, Votre grande soif d’Amour, nous demande sans cesse un désir de Vous aimer à l’infini. Alors, doux Jésus aidez-nous à bien vouloir souffrir pour Vous, à vouloir encore souffrir pour Vous et à vouloir toujours souffrir pour Vous. Puisque la souffrance est le degré de notre amour pour Vous et notre désir de Vous aimer doit être sans limite. Jésus Marie nous Vous aimons sauver des âmes. Ainsi soit-il.

Cette précieuse liberté passagère

 

Commentaires : 3 commentaires

Saint Vincent de Paul et la translation de l’Église.

 

Pour ceux qui croient encore que l’indéfectibilité de l’Église repose sur la ville de Rome, je vous invite à lire Saint Vincent de Paul qui affirme le contraire.

« Il est bien vrai que le fils de Dieu a promis qu’il serait dans Son Église jusqu’à la fin des siècles, disait Saint Vincent de Paul à ses religieux, mais Il n’a pas promis que cette Église serait en France, ou en Espagne, etc. Il a bien dit qu’Il n’abandonnerait point Son Église et qu’elle demeurerait jusqu’à la consommation du monde, en quelque endroit que ce soit, mais non pas déterminé ici ou ailleurs. »

André Dodin, C.M., Entretiens spirituels de Saint Vincent de Paul aux missionnaires, Paris, Éd. Du Seuil, 1960, p.317.

Si l’existence de l’Église dépendait de l’existence de Rome, on pourrait détruire l’Église qu’en détruisant la ville de Rome. Ce qui est un non sens, car l’Église est une assemblée de personne et non un lieu géographique. La pierre sur laquelle repose l’Église n’a pas toujours eu pour résidence la ville de Rome, la chaire de Saint Pierre fut aussi en Avignon et à Antioche.

Blog Catholique NON-ROMAIN

« Une France pour tous »

Aimez-vous la France? Voilà une question intéressante, car la bouche parle de l'abondance du cœur. Ce que nous aimons est à l'intérieur de nous et se manifeste au-dehors par nos paroles et nos actions. Le royaume de Dieu est effectivement en nous et cette France que nous aimons s'exprime au-dehors. Lorsque nous aimerons tous sans partage le même royaume de France, alors il n'y aura qu'un seul royaume sur la terre ainsi qu'une seule nation, car c'est l'amour sans partage d'une même chose qui nous unit.

Doctrine

L’Église et la France ne font qu’un

« La France ne saurait oublier que sa providentielle destinée l'a unie au Saint-Siège par des liens trop étroits et trop anciens pour qu'elle veuille jamais les briser. De cette union, en effet, sont sorties ses vraies grandeurs et sa gloire la plus pure. Troubler cette union traditionnelle, serait enlever à la nation elle-même une partie de sa force morale et de sa haute influence dans le monde ". Léon XIII

(Allocution de Léon XIII aux pèlerins français, 13 avril 1888 et citation repris par Saint Pie X dans son encyclique "Vehementer Nos" le 11 février de l'année 1906)

août 2020
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31